Nudge Marketing : Comment Augmenter ses Taux de Conversions sans Déranger son Audience (12 Stratégies à Recopier)

Clément Fromont 1 Publié par Clément Fromont – Mis à jour le 8 mai 2020

Le “Nudge” est une technique qui permet de créer un contexte favorable à la prise de décision.

Bonne nouvelle : il est possible d’appliquer cette technique au marketing.

C’est le “Nudge Marketing”.

Dans ce guide, vous allez apprendre comment :

  • Augmenter vos taux de conversions
  • Faire passer vos visiteurs à l’action
  • Obtenir plus de ventes sans avoir plus de trafic

Vous allez aussi découvrir 12 stratégies pour augmenter vos résultats, sans contraintes pour votre audience (c’est même tout le contraire).

Pour en savoir plus, il suffit de lire la suite.

Vous souhaitez améliorer votre taux de conversion ?

Recevez une formation gratuite de 7 jours par email pour apprendre à doubler votre taux de conversion.

Newsletter Clement F

C’est quoi le Nudge ?

Lors d’un week-end à Amsterdam avec des amis, je me suis dirigé vers les toilettes de l’aéroport en sortant de l’avion.

J’ai alors été surpris de trouver au fond de l’urinoir un sticker collé, représentant une mouche.

Mon instinct de chasseur-cueilleur un peu primitif a pris le dessus : j’ai visé la mouche. Et mes amis m’ont confirmé qu’ils ont fait la même chose.

mouche

Devinez quoi : cette petite mouche n’est pas là par hasard.

Cela fait partie d’une expérience comportementale menée à l’aéroport d’Amsterdam. Cette mouche est collée à cet endroit pour éviter les désagréments des chasseurs qui “manquent de précision”, dans le but de réduire les frais de nettoyages.

Résultat : cette action a permis d’économiser 80% des dépenses liées au temps de nettoyage des toilettes.

Cette histoire est l’exemple de “Nudge” le plus connu.

Le Nudge (ou “coup de pouce” en 🇫🇷) est une technique pour inciter les gens à adopter un comportement spécifique, malgré l’absence de contraintes (du genre amende).

Voilà une vidéo de 1.25min pour vous expliquer ça :

Cette technique se base sur les découvertes de Richard Thaler, qui a obtenu en 2017 un prix Nobel en économie pour ses travaux.

Ce qu’il a découvert ?

C’est simple.

On sait que l’être humain est victime de biais psychologiques et de mécanismes qui nous empêchent de changer (même si on le veut).

C’est à cause de ces biais que l’on est incapable de faire un régime sérieusement (et sans galérer), qu’on ne tient pas ses bonnes résolutions à la nouvelle année, ou encore que l’on relance toujours une nouvelle partie de Candy Crush.

Mais avec ces dernières découvertes, et grâce au “nudge”, il est possible d’aider les gens à adopter des comportements spécifiques, notamment pour aider à protéger l’environnement.

Voilà pour la découverte de Richard Thaler.

Voici une vidéo de la très bonne chaîne YouTube “La Psy Qui Parle” si vous souhaitez en savoir plus :

Tout ça c’est bien.

Sauf que tout le monde parle de politiques publiques, avec des exemples sympas, mais ce n’est pas utile pour vous et moi.

Ce que l’on aimerait, ce sont des tactiques concrètes et applicables pour faire du “Nudge Marketing”, sur notre site, nos réseaux sociaux ou encore dans nos emails.

Ça tombe bien.

C’est exactement ce que j’ai pour vous aujourd’hui.

Dans ce guide, vous allez voir comment adapter le Nudge dans votre marketing pour augmenter vos ventes, captiver votre audience et augmenter le nombre d’abonnements à vos newsletters.

On va voir ensemble 12 stratégies concrètes, que vous pouvez appliquer dès maintenant.

Et encore plus important, on va réparer les erreurs qui ruinent vos taux de conversions.

Table des Matières

Partie 1

Tout comprendre sur le Nudge Marketing

Partie 2

12 Techniques de Nudge Marketing

Partie 1 :

Tout Comprendre sur le Nudge Marketing

Vous savez désormais ce qu’est le Nudge.

De fait “Nudge Marketing” est une expression fancy pour dire “Nudge, adapté au monde du marketing”.

Mais si vous souhaitez avoir un site persuasif qui apporte de vrais résultats, il faut comprendre en quoi le Nudge peut être adapté au marketing et comment ça marche.

Et ce n’est pas forcément une évidence.

Restez avec moi.

Partie 1 Nudge

Le Nudge Marketing, c’est quoi ?

Plus concrètement, on pourrait définir le “Nudge Marketing” comme étant un processus amenant à créer une architecture de choix, permettant d’encourager votre cible à effectuer une action spécifique sans jamais la contraindre, le tout grâce à la psychologie humaine.

Ok, cette définition est compliquée.

Mais pour rendre ça simple, je pourrais dire : “Le Nudge Marketing, c’est favoriser le contexte pour la prise de décision”.

Ce qu’il faut retenir de cette définition, c’est que grâce au Nudge Marketing, vous pouvez améliorer l’expérience que votre audience aura avec vous.

Concrètement, le Nudge Marketing sert à :

  • Générer de l’évidence
  • Réduire les frictions
  • Aider vos visiteurs à passer à l’action
A quoi sert le nudge marketing

Bref, c’est utile (et plus concret que vous ne l’imaginez).

Pour bien comprendre, considérez ces chiffres :

Le taux de transformation en magasin physique est estimé entre 40 et 55%.

Tandis que le taux de transformation moyen pour un ecommerce est de l’ordre de 3%.

Taux conversion magasin vs ecommerce

Ce qui explique cette différence, c’est que l’expérience en magasin est beaucoup plus fluide.

C’est normal : le commerce existe depuis toujours et depuis le temps on a compris ce qui fonctionnait ou pas.

Tandis que la première transaction ecommerce date de 1994…

le ecommerce existe depuis 1994

Bref, nous sommes au tout début des optimisations possibles sur un site web.

Mais ne croyez pas que le Nudge Marketing ne s’applique qu’au ecommerce.

Voici 2 exemples surprenants permettant d’illustrer la puissance du Nudge Marketing.

Le premier est responsable de l’élection de Donald Trump.
Le second est l’invention du putaclic.

Je vous l’avais dit : c’est surprenant.

Quelques exemples célèbres de Nudge Marketing Expliqués

1. Le scandale Facebook

Samedi, 17 mars 2018, les journaux The Gardian et The News York Times publient une enquête qui deviendra le scandale numérique le plus important de la décennie.

L’article énonce que des Américains ont été influencés à voter en faveur de Donald Trump pendant les élections américaines de 2016.

Comment ?

Rien de plus simple.

Une société basée en Angleterre, Cambridge Analytica a récolté un nombre de données personnelles gigantesques grâce à Facebook.

Avec ces données, ils ciblaient les personnes qui n’étaient pas sûres de leur choix de vote. (Grâce à la puissance de la publicité Facebook, c’est plus facile à faire que ça n’en a l’air.)

The guardian

Ensuite, Cambridge Analytica a influencé le vote des élections en montrant des publicités persuasives grâce à leurs connaissances en psychologie.

Ici, par exemple, vous voyez Alexander Nix, l’ancien CEO de Cambridge Analytica qui montre 2 messages différents en fonction du profil de l’utilisateur, mais avec le même contenu derrière :

Alexander nix cambridge

Concrètement, ils ont influencé les “indécis” en leur montrant des posts sponsorisés d’articles de presse et de magazines “indépendants” outrageusement révoltants contre un candidat.

Par exemple, si vous êtes un Américain texan, fier et patriote, épris de liberté et que vous êtes pro arme à feu…

… et que l’on vous dit que Hillary Clinton a prévu de faire payer une lourde taxe à tous les détenteurs d’une arme, une fois élue, ça va vous mettre en colère.

Et ce n’est pas grave si l’information est vérifiée ou non.

Parce que ces personnes ont été tellement harcelées d’informations, que les gens se sont dit que dans le tas, il y en avait forcément des infos qui étaient vraies.

C’est la technique du “mille-feuille argumentatif”.

On sait aujourd’hui que la plupart des news étaient fausses – c’est là d’où vient le scandale sur les fameuses “fake news”.

Et Facebook dans tout ça ?

Il a laissé faire. C’est ce qui explique pourquoi tout le monde a critiqué le réseau par la suite.

Cet exemple est particulièrement intéressant.

Parce qu’il démontre la gravité et l’importance de l’impact des “fake news”. Éthiquement, c’est d’autant plus condamnable qu’on est clairement ici dans la manipulation par le mensonge.

C’est vrai qu’on est loin de l’esprit du Nudge Marketing. Mais cette histoire peut tout de même illustrer ce qu’est “un contexte qui favorise un comportement spécifique”.

PS : Cambridge Analytica a d’autres faits d’armes. Le coup du Brexit, c’est eux aussi. Si ça vous intéresse, vous pouvez voir The Great Hack sur Netflix. C’est passionnant.

Voici d’ailleurs un exemple de publicité qui ciblait des gens pendant cette campagne du Brexit :

Exemple publicité cambridge Analytica

Je vous laisse méditer là-dessus.

2. L’invention du putaclic

Le 26 mars 2012, un média en ligne du nom de UpWorthy est lancé.

Seulement 252 jours plus tard (le 3 décembre), Upworthy comptabilisait :

  • 791 000 fans sur Facebook
  • 43 000 followers sur Twitter
  • 10 000 sur Tumblr

Impressionnant n’est-ce pas ?

En effet, Upworthy est le média qui a connu la plus forte croissance au monde.

Ça s’explique par le fait que c’est Upworthy qui a “inventé” le putaclic.

Le putaclic, c’est l’art de faire cliquer les gens sur ses contenus grâce à des titres émotionnels pour obtenir énormément de trafic.

Vous savez ? Les fameux titres dans ce style-là :

Exemple titres putaclic

Voici comment ils ont fait :

Upworthy a partagé sa recette, et je vais vous la partager à mon tour.

La voici :

 

  1. Trouver un contenu à fort potentiel
  2. Rendre ce contenu hyper émotionnel (pour obtenir des clics)
  3. Optimiser pour obtenir beaucoup de partages sur les réseaux sociaux (pour la viralité)
  4. Tester et améliorer le processus
  5. Avoir de la chance
Upworthy

Dans cette recette, il y a deux étapes primordiales.

D’abord, obtenir des clics (donc du trafic). Pour cela, ils ont optimisé leurs titres pour les rendre super intrigants et incroyablement “catchy”.

Pour ça, Upworthy joue très fort sur les émotions :

  • La curiosité
  • L’indignation
  • Le sentiment d’appartenance
  • La jalousie

Par exemple ici, on se demande bien ce qu’a fait Lauren Leander pour être une héroïne. Et donc, on clique :

Lauren Leander

Ensuite, il faut que les visiteurs partagent le contenu. Pour ça, Upworthy a utilisé des petits hacks malins sur leur site.

Par exemple, ils ont ajouté des boutons de partage fixés sur leur page :

Boutons upworthy

Au final, la recette est assez simple.

Quand une personne découvre un contenu, elle le partage, ce qui permet alors d’attirer des gens qui vont à leur tour partager.

Résultat : ça crée une boucle de viralité.

Methode upworthy

Là aussi, on peut considérer que l’on est dans le Nudge Marketing, car toute la mécanique consiste à optimiser le partage par un contexte favorable.

Si ça vous intéresse d’en savoir plus, voici le PPT qui explique la méthode Upworthy en détail.

PS : cette méthode n’est plus possible aujourd’hui, parce que Facebook a fait le ménage dans ce genre de pratiques.

Le Nudge Marketing est-il Éthique ?

En vrai, je comprends que vous vous posiez la question.

Surtout après ces deux exemples (extrêmes) que l’on vient de voir.

Moi même, avant de faire cet article, je me suis demandé si vous apprendre comment ça marche n’était pas, en soi, un problème.

Mais en réfléchissant, j’ai pris du recul, pour trois raisons.

 

1. D’abord, je crois qu’on en fait un petit peu trop avec la “manipulation”.

J’entends par manipulation les vraies arnaques. Du genre “Votre ordinateur a été infecté par un virus. Appelez ce numéro pour ne pas perdre toutes vos données”.

C’est condamnable par la loi et ça m’énerve surtout parce que ça décrédibilise le travail de ceux qui sont sérieux.

Heureusement, la majorité des gens ne tomberont pas dans le piège et la majorité des marketeurs n’ont rien à voir avec ça.

Au contraire, la plupart des marketeurs sont bien intentionnés, aiment leur travail et les gens avec qui ils sont en contact. Ils ont vraiment à coeur de promouvoir les causes qu’ils trouvent justes.

Du coup, quand on parle de mauvaises pratiques, même s’il y a du marketing dedans, c’est assez réducteur de mettre tout le monde dans le même sac.

 

2. Ensuite, parce que si vous avez conscience que l’être humain est irrationnel et que ce mode de fonctionnement est ancré dans notre ADN, alors mécaniquement vous ne pouvez pas empêcher le marketing d’exister.

Il faut aussi savoir qu’ignorer ces biais, ne va pas vous immuniser – au contraire. C’est pourquoi je pense que c’est bien de prendre conscience la façon dont les techniques de marketing fonctionnent.

Ensuite, il n’y a pas de noblesse à refuser d’utiliser ces stratégies, sous prétexte que vous avez l’impression de valoir mieux que ça. Tout ce que vous allez gagner, c’est un produit ou une cause qui va rester dans l’ombre, sans vous donner la possibilité d’avoir un véritable impact sur le monde.

Entre nous, si vous gâchez votre (noble) cause par excès de fierté, je trouverais ça naze, alors que pendant ce temps, d’autres projets moins bien que le vôtre cartonnent.

 

3. Finalement, c’est assez présomptueux de croire qu’on a le pouvoir de persuader n’importe qui, n’importe comment.

C’est beaucoup plus compliqué que ça (et c’est tant mieux).

Les gens ont un formidable outil de résistance cognitive : le détecteur de bullshit.

S’il s’active, c’est game over. Ça laisse en plus une très mauvaise impression de vous et votre marque.

Bref, on ne peut pas “hypnotiser” quelqu’un avec une offre irrésistible et des mots “magnétiques”.

Encore moins “manipuler” les gens comme des pantins sans qu’ils ne s’en rendent compte.

Ça c’est de la science-fiction.

D’ailleurs, une étude menée par Olivier Houdé en 2018 a démontré qu’il était impossible de faire agir quelqu’un contre ses valeurs. Pour ceux que ça intéresse, c’est le “Système 3”, qui vient compléter les Systèmes 1 et 2 de Daniel Kahneman.

 

Pour conclure, on est encore en train de découvrir des choses et je trouve ça passionnant.

Je pense qu’il est plus important de comprendre les autres, plutôt que de juger leurs comportements (sans rien comprendre). Mon travail sur ce blog n’est pas dicté par la morale et j’essaye de comprendre comment les choses fonctionnent, sans jugement

…et même si évidemment certains de mes sujets d’études ou exemples ne correspondent pas du tout à mes standards d’éthique personnelle.

Finalement, parce que le marketing n’empêche pas de défendre vos valeurs dans votre travail. Au contraire, ça va vous permettre de sublimer ces mêmes valeurs en faisant émerger votre projet.

Le marketing est un outil et peut être utilisé en bien ou en mal.

C’est comme du sel de table.

Quand on en manque, alors votre plat est fade.
Si c’est parfaitement dosé, alors votre plat est délicieux.
Mais si vous en avez trop mis, alors votre plat devient immangeable.

Je tenais à faire passer ce message important pour moi avant de vous montrer les prochaines stratégies.

C’est parti.

Partie 2 :

12 Stratégies et Techniques de Nudge Marketing à recopier

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir 12 stratégies et techniques pour adapter le Nudge à votre marketing.

Au programme :

  • Plus de trafic
  • Plus d’abonnés
  • Plus de ventes

Le tout sans contraintes pour votre audience.

C’est parti.

Partie 2 nudge marketing

Capter l’Attention avec des Flèches

Vous connaissez cet adage ?

“Le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt”

Heureusement, votre audience n’est pas composée d’imbéciles.

Donc si vous souhaitez attirer l’attention de vos visiteurs, il suffit de leur montrer quelque chose.

Par exemple, cette étude de CXL explique qu’une flèche pointant vers un élément permet d’attirer l’attention.

Etude CXL

C’est même l’élément le plus efficace par rapport aux autres tests effectués :

Résultat étude CXK

Autre exemple, Skyyart est un YouTuber gaming qui a bien compris que pour que ses vidéos soient vues, il fallait que les gens cliquent sur sa miniature.

C’est pourquoi il ajoute énormément de flèches sur ses miniatures pour attirer l’attention :

Skyyart

C’est simplissime, mais ça marche, parce que c’est un no brainer.

Utiliser une Landing Page

La quintessence du nudge en marketing digital est surement la landing page.

Pourquoi ?

Parce que le contexte sur une landing page est entièrement pensé pour favoriser le passage à l’action.

Concrètement, le message est clair, l’objectif est unique et le passage à l’action est simplifié au maximum.

Pour apprendre à faire ça, j’ai rédigé un article complet pour vous aider à créer et optimiser une landing page.

Augmenter l’Engagement sur les Réseaux Sociaux

On sait que pour qu’un post sur les réseaux sociaux soit vu, il faut que les gens interagissent avec : c’est l’engagement.

Vous pouvez bien sûr travailler votre accroche, votre visuel, ajouter de l’émotion…

… mais concrètement, quand un de vos post buzz, c’est souvent plus dû au hasard.

Heureusement, il y a un hack tout simple pour augmenter l’engagement sur vos posts grâce aux commentaires.

Si vous arrivez à favoriser un contexte dans lequel les gens doivent commenter pour participer ou gagner quelque chose, vous augmenter fortement votre taux d’engagement et donc la visibilité de votre post.

En 2017, à l’agence NTMY dans laquelle je travaille, un de nos clients, Coraya a connu un buzz énorme sur un post un peu troll.

Vous allez voir, la mécanique est surprenante.

On offrait une clé USB à la personne qui laissait le dernier commentaire sur la publication et qui n’avait pas été liké.

Résultat : plus de 3000 commentaires.

Commentaires coraya

Depuis, Facebook ne permet plus ce genre de mécanique et l’algorithme est capable de les détecter pour en réduire la visibilité, mais vous voyez l’idée.

En revanche, ça fonctionne toujours sur Linkedin en 2020.

Par exemple, Théo Lion propose une ressource pour s’inspirer de campagnes publicitaires Facebook Ads en échange d’un commentaire sur la publication.

Résultat : plus de 150 commentaires en 9h.

Theo lion

Augmenter le Nombre de Likes sur votre Page Facebook

Vous est-il déjà arrivé de persister dans la mauvaise direction plutôt que d’admettre que c’est une erreur ?

Moi oui, mais rassurez-vous, c’est normal.

C’est ce qu’on appelle le biais d’engagement.

C’est un biais qui nous force à être “cohérents” avec les décisions que l’on a prises et ça, même si les données de base ont changé.

C’est aussi grâce à ce biais d’engagement que vous pouvez augmenter facilement le nombre de like sur votre page Facebook en quelques minutes par jour.

Si vous demandez aux gens de liker votre page, il y a de grandes chances qu’ils vous ignorent. (Normal, plus personne ne veut liker de page Facebook aujourd’hui).

En revanche, si la personne a liké un post, vous avez beaucoup plus de chance que la personne soit aussi prête à liker votre page.

Justement, il est possible d’envoyer directement une notification à ces personnes pour les inviter à aimer votre page.

Et ça marche.

Car si la personne aime votre post, pourquoi ne pas s’abonner pour en voir encore plus ?

Voici la méthode.

Étape 1

Pour accéder à cette fonctionnalité, il suffit de cliquer sur les personnes qui ont aimé votre post.

Etape 1

Étape 2

Vous accédez sur une page détaillant les personnes ayant réagi à votre contenu. Les personnes non abonnées, mais qui ont aimé la publication peuvent être invitées à suivre la page.

Etape 2

Étape 3

Si vous cliquez sur « Inviter », la personne va recevoir une notification de ce type en provenance de la page.

Etape 3

A l’heure ou le cout du like sur Facebook Ads est à 2€ en moyenne, cette petite action peut vraiment vous permettre d’augmenter votre audience en économisant du budget publicitaire.

Essayez, vous m’en direz des nouvelles.

Augmenter Ses Abonnés à votre Liste Email avec des Pop-ups

Les pop-ups sont des fenêtres qui s’affichent automatiquement lors de la navigation sur un site web. Vous en avez surement déjà rencontré et peut-être que comme moi, ça vous agace.

Une étude menée en 2016 a révélé que les pop-ups sont considérés comme étant très gênants.

Pop up

Je suis complètement d’accord avec ça. Mais quand des marketeurs vous disent que les pop-ups fonctionnent bien pour augmenter son nombre d’abonnés à sa liste email, il y a une méprise.

Quand ils vous proposent de gêner 100% de vos visiteurs pour avoir en moyenne 2% d’inscription à votre newsletter, je ne trouve pas ça glorieux.

popup 2

Mais surtout, quand mon lecteur est plongé dans mon article de blog, le dernier truc que je souhaite est de le déranger avec un pop-up qui n’a rien à voir avec mon article.

C’est pour ça que les pop-ups ont mauvaise réputation : parce qu’ils sont “interruptifs”.

Donc je n’en utilise pas.

Mais les marketeurs ont raison de dire que les pop ups-sont définitivement la meilleure solution pour augmenter la taille de votre liste email rapidement.

Mais alors, que faut-il faire ?

La question n’est pas de savoir si vous devez les utiliser (c’est oui).

Mais plutôt quand les utiliser.

Pour faire simple, il faut éviter les pop-ups qui interrompent la lecture de votre site.

Du coup, il reste concrètement 2 types de pop-ups que je vous encourage à utiliser.

D’abord, le pop-up qui s’affiche suite à un comportement, comme un clic sur un bouton.

Par exemple, si vous cliquez sur ce bouton sur mon article sur les landing page…

Bouton landing page

…un pop up comme ceci va s’afficher.

Popup landing page

Ce pop-up est voulu, c’est pourquoi j’ai +80% de taux de conversion à l’affichage du pop-up et 9,74% de taux de conversion global sur cette page.

Ensuite, le second pop up que vous pouvez utiliser est celui “de la dernière chance”, qu’on appelle “Exit Intent”.

Ce pop up s’affiche quand la personne est en train de quitter votre site.

Ce type de pop-up, même si il n’est pas désiré, a le mérite de ne pas interrompre la navigation, d’être efficace et de s’afficher souvent.

Par exemple, c’est le cas de Jane, une blogueuse qui a mis un pop-up en Exit Intent sur son blog et qui a doublé sa liste email en 6 mois, alors qu’elle avait mis 5 ans à la construire.

Exit intent Jane

Faciliter l’Action avec le Choix par Défaut

Barry Schwartz est un psychologue qui a démontré qu’un trop grand nombre de choix favorise l’inaction liée à la peur de faire un mauvais choix.

En effet, ça demande un effort mental important de comparer des offres. Et plus il y en a, plus c’est difficile.

En effet, les humains ne sont pas câblés pour comparer de nombreuses possibilités.

C’est pourquoi on a tendance à considérer “l’offre standard” en premier. La voiture avec les options incluses, le contrat d’assurance par défaut, etc…

Donc, pour aider votre audience à faire un choix, vous pouvez indiquer sur votre site web quand une solution est recommandée ou préférée par les utilisateurs.

Par exemple, Meet Edgar, un logiciel de gestion de réseaux sociaux va même plus loin. Il propose une offre par défaut évidente et si vous souhaitez changer pour un service low cost, vous pouvez sélectionner l’option en dessous :

Meet Edgar

Tester des Hypothèses avec l’A/B Testing

L’A/B testing est une technique qui consiste à tester 2 versions d’une même page pour voir laquelle fonctionne le mieux.

La majorité des marketeurs vous diront de ne tester qu’une seule chose à la fois quand on fait de l’A/B test.

Leur argument est que sinon, on ne sait pas quelle chose est efficace ou non.

C’est recevable si vous êtes Amazon et que votre site est déjà une machine bien huilée.

Mais sinon, je ne suis pas d’accord avec cette approche, parce que c’est le meilleur moyen de tester des choses futiles, comme la couleur d’un bouton.

Je m’explique.

Concrètement, améliorer vos résultats parce que votre bouton est vert, plutôt que rouge est un non-sens d’un point de vue de la psychologie du consommateur. En quoi peut-on justifier que le vert, c’est mieux que le rouge ? On ne peut pas.

Ce que veut dire concrètement qu’on teste des choses au hasard et qu’on ne sait pas expliquer en quoi c’est mieux qu’avant (à part avec des chiffres sans doute conjoncturels, sans explication).

À la place, je vous conseille de tester 2 versions complètement différentes de votre page. Là vous aurez de vrais choix à prendre et de vraies différences.

Page longue vs page courte, images inspirantes vs schémas précis, bénéfice émotionnel vs résultats chiffrés, copywriting vs storytelling…

Là, vous allez tester de vrais choses avec l’esprit Nudge.

Augmenter Votre Taux de Conversion sur vos Formulaires

Josh Jennings est un designer web qui a pu augmenter ses taux de conversions de 5.51% en modifiant le comportement de ses formulaires.

Le changement est contre-intuitif, vous allez voir.

Il y a des mythes sur internet qui ont la peau dure. 1. les gens ne scrollent pas / 2. Les gens lisent votre site mot à mot / 3. Tout le site doit être accessible en 3 clics.

Suivant cette dernière règle des 3 clics, un formulaire qui tient sur une page devrait mieux convertir qu’un formulaire découpé en plusieurs étapes.

Pourtant, c’est faux.

Et je peux vous expliquer pourquoi découper vos formulaires est intéressant d’un point de vue psychologique.

  1. Si votre formulaire est long, il peut immédiatement décourager l’utilisateur
  2. Une fois le processus de remplissage débuté, il est très rare que l’utilisateur abandonne en cours de route (souvenez vous le biais d’engagement)

Josh Jennings a donc découpé son formulaire initial…

Formulaire initial

…en 4 étapes avec un % de progression.

Josh Jennings

Résultat, après A/B test, on est passé de 7,62% de taux de conversion sur la version initiale à 13,13% sur la seconde version.

Resultats formulaires

Pas mal.

Comment Bien Utiliser les Images

On dit qu’une image vaut 1000 mots.

Mais malheureusement, toutes les images ne se valent pas.

Au contraire, certaines études ont démontré que des images purement décoratives, qui viennent souvent de banques d’images, étaient au mieux ignorées, au pire gênantes pour la lecture.

C’est pourquoi dans l’idéal, je vous recommande d’éviter les banques d’images, comme Unplash, même si ce sont de très belles photos.

À la place, je vous recommande plutôt d’utiliser des images qui viennent appuyer, expliquer ou synthétiser votre propos.

D’un point de vue du Nudge Marketing, ça s’explique très simplement.

Une image spécifique apporte de la clarté, et permet de scanner le contenu tout en évitant un effort cognitif inutile. Vous aurez ainsi plus de chance de focaliser l’attention sur votre appel à l’action.

C’est pourquoi je vous recommande d’utiliser des images spécifiques, plutôt que génériques :

Rôle dune image

Et si vous n’avez rien pour illustrer votre contenu, le mieux est encore de laisser votre texte brut comme sur cet exemple.

La force de votre texte devrait se suffire à elle même.

Augmenter la Lisibilité d’un Texte sur Internet

Quand on parle de lisibilité, il y a un boulevard d’améliorations possibles.

Améliorer la lisibilité permet d’offrir un contexte favorable à vos visiteurs pour leur permettre de découvrir vos services.

Ça semble assez évident dit comme ça. Mais il suffit simplement de se promener quelques minutes sur internet pour se rendre compte que très peu de webmasters prennent la lisibilité de leur site au sérieux.

Il est donc important de corriger cet élément pour optimiser la clarté de votre message.

Par exemple, Medium est une plateforme de blog qui met la part belle au contenu texte. Leur modèle économique est basé sur les abonnements des personnes qui vont lire ces contenus.

Donc, c’est primordial pour eux d’avoir une lisibilité optimisée pour rendre l’expérience de lecture la plus agréable possible.

Regardez comment est présenté un article sur Medium :

Image medium

C’est super clean n’est-ce pas ?

Si vous voulez aller plus loin, en bonus, voici quelques bonnes pratiques de lisibilité :

  • Couper votre texte avec des sous-titres
  • Eviter le jargon
  • Avoir un texte noir sur un fond blanc
  • Avoir une taille suffisamment grande (14 à 16px sur ordinateur). Réduire la police sur mobile, mais pas trop quand même, surtout si votre contenu est long
  • La largeur de vos lignes ne doit pas dépasser les 100 caractères
  • Vos paragraphes doivent être courts (3 – 4 lignes)
  • Ne pas justifier vos textes

Utiliser la Preuve Sociale

Nous, les humains, avons davantage tendance à faire quelque chose quand nous avons la preuve que d’autres l’ont fait avant nous.

C’est ce principe qui est responsable des mouvements de foules, des pénuries de PQ pendant une épidémie mondiale ou du buzz d’une vidéo de chat sur internet, et cela même si c’est parfaitement irrationnel.

Des études de Nudge ont également démontré qu’une personne avait tendance à baisser sa consommation énergétique dans son logement si on lui montrait qu’elle consommait plus que ses voisins.

Sur internet ce principe fonctionne aussi.

Une étude a démontré que le gain d’une étoile sur Yelp a augmenté les revenus de 9% du restaurant.

Etoiles YELP

Bref, vous pouvez améliorer vos résultats si vous parvenez à prouver que votre service est apprécié par vos utilisateurs.

Par exemple, pour votre inscription à votre liste email, vous pouvez afficher le nombre d’inscrit, comme le fait Help Scout :

Preuve sociale popup

Pour aller plus loin, voici 6 idées pour utiliser la Preuve Sociale sur votre site web :

  1. Montrer le nombre d’inscrit à votre liste email
  2. Utiliser les notes utilisateurs sur Google, Trustpilot ou Facebook avis
  3. Utiliser les témoignages de vos clients (études de cas, citations…)
  4. Avoir beaucoup de partages sur vos contenus
  5. Citer une célébrité ou un expert dans votre domaine
  6. Montrer que l’on a été cité dans des médias grand public

À vous de jouer.

Ancrage du Prix

Voici une technique puissante.

Le biais d’ancrage est le biais cognitif qui consiste à privilégier les premières informations dont on dispose.

C’est très utile pour négocier un salaire par exemple. Il suffit d’annoncer en premier une prétention élevée pour espérer obtenir un montant plus raisonnable.

En marketing, si le prix de votre produit est assez onéreux, c’est utile d’annoncer un prix élevé, puis d’offrir un rabais ensuite.

C’est, par exemple, de cette façon que fonctionnent les prix barrés.

Prix barré

Par exemple, Bonne Gueule (le site de vêtement pour homme) a lancé un ebook en 2011 au prix de 27€.

bonne gueule

27€ pour un livre numérique, ne nous leurrons pas, c’est relativement cher.

Mais voici ce qu’ils disaient :

Bonne gueule 27€

Tout de suite, la valeur d’un guide génial de 200 pages proposée contre le prix d’une chemise mal coupée semble bien plus raisonnable.

Et l’e-book s’est vendu à des centaines d’exemplaires pour générer plus de 5000€ par mois.

Disclaimer : je vous recommande d’utiliser cette technique avec modération car elle peut vous faire passer pour un vendeur de tapis quand c’est trop poussif.

Vous avez aimé cet guide ?

Recevez le prochain avant tout le monde.
Mes abonnés y ont accès avec 30 jours d’avance.

A Votre Tour

J’espère que vous avez aimé cet article sur le Nudge Marketing.

Dites-moi ce que vous en avez pensé et quelles stratégies allez-vous essayer de mettre en place dans votre projet ?

Dites-moi en me laissant un rapide commentaire ci-dessous.

Commentaire copywriting

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *