Growth Hacking Marketing : le guide complet pour doper votre croissance en 2021
(+8 idées de hacks incluses)

Clément Fromont 1 Publié par Clément Fromont – Mis à jour le 26 avril 2021

Bienvenue sur le guide complet pour apprendre le growth hacking à l’usage des marketeurs.

Dans ce guide, vous allez découvrir :

  • Des techniques astucieuses pour faire décoller votre croissance
  • Comment devenir un growth marketeur et quelle méthode utiliser
  • 8 stratégies pour créer vos propres hacks
  • Et bien plus…

Au passage, je vous montrerai aussi quels outils utiliser pour se lancer dans le growth marketing en 2021.

Ça vous parle ?

Alors vous allez adorer ce nouveau guide.

Growth hacking guide

Vous vous intéressez au growth hacking ?

Recevez une formation gratuite de 7 jours par email pour apprendre à doubler votre taux de conversion ( avec des techniques non incluses dans l’article).

Table des Matières

Chapitre 1

Les bases du Growth Hacking

Chapitre 2

Comment faire du Growth Hacking

Chapitre 3

La Roue de la Croissance

Chapitre 4

8 Idées de Hacks à Recopier

Chapitre 5

Les Chiffres du Growth Hacking

Chapitre 6

Les Outils Growth Hacking

Chapitre 7

Apprendre le Growth Hacking

Chapitre 1 :

Les Bases du Growth Hacking

Quand on parle de growth (ou croissance en 🇫🇷), on parle évidemment de faire grossir un business.

Basiquement : vendre plus.

La notion centrale est donc la croissance.

Dans ce nouveau guide, j’ai des dizaines d’astuces à vous montrer.

Mais avant, il faut définir clairement de quoi nous allons parler.

Chapitre 1 growth hacking 1

Growth hacking : définition

Qu’est-ce que le growth hacking ?

Le growth hacking (ou “boost de croissance” en 🇫🇷) est une façon de concevoir le marketing dont le but est de faire croître une entreprise grâce à une méthode basée sur des tests et des expérimentations rapides permettant de trouver des astuces et des raccourcis (qu’on appelle hacks) ainsi que la recherche et l’exploitation d’opportunités juteuses.

Bon à savoir 💡

Le terme growth hacking a été inventé en 2010 par Sean Ellis ancien salarié de Dropbox et fondateur de growthhackers.com. Il cherchait un moyen de définir son intitulé de poste à l’époque.

Growth hacking vs growth marketing : quelles différences ?

Vous entendrez parfois parler de growth marketing 🧐

D’ailleurs, certains marketeurs font une différence entre growth marketing et growth hacking.

Mais je préfère prévenir : dans ce guide, je ne ferai aucune différence entre les deux termes.

D’abord parce que ces deux approches ont le même objectif : vendre.

Ensuite, parce que ce guide a pour vocation de vulgariser le sujet du growth et je pense que l’intérêt du sujet n’est pas dans la définition.

Et enfin parce que de mon point de vue, il n’y a pas vraiment de raison légitime de faire une différence radicale entre le growth hacking et le growth marketing, même si l’on peut y trouver quelques différences.

Pour aller plus loin,  j’ai demandé à Yann Leonardi (une des références du growth en France) ce qu’il en pensait et voici ce qu’il m’a partagé :

“Le growth hacking, c’est hacker la croissance, donc il faut trouver des hacks (= astuces 🇫🇷), grâce à un processus itératif.
Le growth marketing, c’est une vision globale du business (…) avec des actions dont le but est d’augmenter le revenu pour faire grossir le business.”

Yann Leonardi

Voilà.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main.

Et si vous souhaitez creuser la question, je vous invite à visiter ce lien.

Comment devenir growth hacker ?

Contrairement à ce que l’on imagine, le growth hacker (ou growth marketer) n’est pas un spécialiste.

Le growth est une approche généraliste et combine des compétences très variées, souvent avec une compétence prédominante.

C’est ce qu’on appelle être “T-shaped”.

Cest quoi etre tshaped

En bref, le growth marketer est un profil généraliste qui doit avoir de bonnes connaissances sur ces sujets :

Stratégie marketing

  • Objectifs
  • Cible et persona
  • Parcours
  • Analyses

SEO

  • Technique
  • Sémantique
  • Popularité

Réseaux sociaux

  • SMO
  • Social Ads
  • Community Management

Publicité en ligne

  • SEA
  • Search
  • Display

Marketing par email

  • Newsletter
  • Transactionnel
  • Automation

Maîtrise de CMS

  • WordPress
  • Shopify
  • Webflow

Création de contenu

  • Content Marketing
  • Blogging
  • Création de vidéos

Design et expérience

  • UX design
  • Persona
  • Customer Journey

Analyse des données

  • Data marketing
  • Web Analytics
  • Insights marketing

Programmation

  • HTML / CSS / JS
  • logique booléenne
  • Automatisation

Vente en ligne

  • Ecommerce
  • Psychologie d’achat
  • Copywriting

C’est la base.

Mais pas la peine d’être un « expert ». En effet, être t-shaped, signifie être « à l’aise » avec ces notions, sans pour autant avoir besoin de tout maitriser à la perfection.

Ceci dit…

Il y a d’autres compétences font la différence entre les “bons” et les “meilleurs”.

Ce sont des compétences transversales comme :

  • La créativité
  • Le storytelling
  • Le copywriting (ou “l’écriture publicitaire” en 🇫🇷)
  • La connaissance de la psychologie humaine
  • La curiosité
  • Et bien d’autres…

Malheureusement, si vous cherchez une formation spécifique pour devenir growth hacker, il est probable qu’elle ne couvre pas l’ensemble des compétences qui seraient utiles pour exercer ce métier.

Autrement dit, il faudra sans doute vous former par vous-même et apprendre en autodidacte toutes les compétences que vous jugerez intéressantes.

C’est pourquoi j’estime que les trois principales qualités humaines d’un bon growth marketer sont :

1. L’empathie

Le growth hacker doit être capable de comprendre les besoins de son audience pour mieux les adresser.

2. Apprendre vite

Le growth hacker doit savoir apprendre de nouvelles techniques. Si une opportunité se présente, il doit pouvoir la saisir avant tout le monde.

3. La curiosité

Rien de pire qu’un growth hacker convaincu d’avoir LA bonne approche. Il doit être capable de se remettre en question pour innover.

Si vous souhaitez devenir growth hacker, vous trouverez une liste de formations gratuites et payantes que je vous recommande dans le chapitre 7 de ce guide.

Est-ce que le growth hacking fonctionne toujours ?

Bonne question.

Parce que le growth hacking basé sur des astuces est victime d’un double paradoxe :

Paradoxe 1 :

Plus une technique est connue, moins elle fonctionne, jusqu’à devenir obsolète.

Paradoxe 2 :

Les meilleures techniques ne sont pas connues du grand public.

On peut donc penser que growth hacking est naturellement voué à disparaître

Mais il y a une astuce :

Parce que contrairement à ce que l’on pense, le vrai growth hacking (ou growth marketing) est surtout une l’application d’un framework rigoureux, étape par étape.

Même si vous utilisez des hacks en cours de route.

Je vais vous montrer ça dans le chapitre 2.

C’est parti.

Chapitre 2 :

Comment faire du Growth Hacking ?

Dans ce chapitre, nous allons voir la méthode qui permet de faire du growth.

Si vous venez de découvrir le monde du growth marketing, ce chapitre est fait pour vous.

Allons-y.

Chapitre 2 growth hacking 1

Le product market fit : le pré-requis

C’est quoi le product market fit ?

Product market fit pourrait se traduire en français par “adéquation entre votre produit et le marché 🇫🇷” .

En bref, quand vous avez un product market fit, vous avez un produit que les gens veulent acheter.

C’est simple n’est-ce pas ?

“Le product market fit, c’est une évidence. C’est quand, en tant qu’entrepreneur vous envoyez un coup et on vous le renvoie x1000.”

Oussama Ammar

Concrètement :
Product Market Fit

Trouver son product market fit est donc indispensable avant de faire du growth hacking.

Parce qu’il n y a pas de d’optimisation de croissance possible sans product market fit.

Pas de product market fit pas de palais

Le framework AARRR

C’est quoi le framework AARRR ?

Le framework AARRR (ou “cadre AARRR” 🇫🇷), comme son nom l’indique, est une méthode pour cadrer la stratégie de croissance d’une entreprise.

Ce nom rigolo vient de Dave McClure, qui a popularisé ce framework lors d’une conférence dans laquelle il compare les growth hackers à des pirates qui montent à l’abordage d’un business en criant “ARRRRRRRHHHHHGGGG”.

Bon…

Je vous laisse juger du nom par vous-même. Mais au moins, on s’en souvient.

Cette méthode est composée de 5 piliers :

Framework AARRR

Ces 5 piliers sont des “sujets” sur lesquels le growth hacker va travailler.

Attention 💡

Contrairement à un processus, il n’est pas nécessaire de travailler ces piliers dans l’ordre. Je le précise, parce que l’erreur courante est de vouloir à tout prix travailler ces 5 piliers par étapes.

Voyons ça dans le détail tout de suite.

L’acquisition

Un canal d’acquisition est une source de trafic permettant à des visiteurs de vous découvrir.

Basiquement, l’acquisition peut être soit gratuite, soit payante.

Par exemple, voici quelques canaux :

Canaux gratuits :

  • Le SEO
  • Les réseaux sociaux
  • Relation presse

Canaux payants :

  • La publicité
  • Affiliation
  • Influenceurs

Le trafic est la source de vie de votre business.

À ce titre, l’objectif est d’avoir le plus de trafic possible.

Mais votre trafic s’optimise.

Car justement, toutes les sources de trafic ne se valent pas, ou ne sont pas forcément adaptées à votre business.

Il y a donc deux objectifs : 

beaucoup de trafic

Objectif 1

Avoir le plus de trafic possible.

trafic bien cible

Objectif 2

Avoir un trafic le plus qualifié possible.

À vous d’être créatifs et de trouver des sources d’acquisition intelligentes.

Activation

L’activation, c’est quand un visiteur a été “touché favorablement” lors de sa première expérience avec vous.

Activation AARRR

Ça n’a pas trop de sens “concret” dit comme ça.

Parce qu’en fonction de votre business (et de ce que vous cherchez à faire avec), cela peut prendre différentes formes.

Par exemple en général :

Saas

Pour un SaaS

Visite de la page de présentation de la solution.

Podcast

Pour un podcast

Lecture d’un épisode en entier.

Agence

Pour une agence

Visite de la page des services.

C’est bon pour l’activation ?

Parfait.

Maintenant, on arrive à l’étape cruciale de tout business.

Retention

Les marketeurs professionnels considèrent la rétention comme le pilier le plus important d’un business.

En effet, la rétention c’est quand votre visiteur est engagé chez vous.

Autrement dit, l’utilisateur interagit avec votre contenu, revient régulièrement et noue une relation avec vous.

Si vous n’avez pas de rétention, ça va être un problème.

Parce que même si vous avez beaucoup de trafic, c’est comme remplir un panier percé.

Retention AARRR framework

C’est pourquoi on considère souvent la rétention comme une conversion.

Par exemple :

Saas

Pour un SaaS

L’utilisateur se connecte à votre service.

blog

Pour un blog

L’utilisateur s’abonne à votre newsletter.

ecommerce

Pour un ecommerce

L’utilisateur créé un compte.

Revenu

Optimiser sa croissance, c’est aussi optimiser son revenu.

C’est assez simple, vous allez voir.

Voici quelques stratégies pour optimiser votre revenu.

Par exemple, vous pouvez :

  • Réduire vos coûts
  • Proposer d’autres offres
  • Augmenter votre revenu par client
  • Optimiser vos prix
  • Travailler votre copywriting

Bref, optimiser votre revenu, c’est inciter vos clients à dépenser un maximum chez vous.

Referral

Le referral (ou Recommendation en 🇫🇷) est une pratique qui consiste à favoriser la viralité de votre business grâce à des stratégies de parrainage ou de diffusion de votre message.

L’idée est de récompenser le parrain et le nouvel utilisateur avec des réductions ou des cadeaux.

Quelques exemples :

deliveroo referral
Ou encore …
uber referral

Disclaimer 🤫

Je dois vous prévenir que le framework AARRR a des défauts.

1. D’abord, il n’est pas forcément adapté à tous les types de business.

2. Ensuite, il manque parfois de lisibilité. Par exemple, le “referral” peut souvent être considéré comme une forme d’acquisition…

3. Enfin, d’expérience, il n’est pas indispensable pour que votre business décolle…

Maintenant, ça reste un bon outil parce que le framework AARRR est un élément fondateur incontournable qui permet de bien comprendre la méthodologie derrière une stratégie de croissance.

Bref, le framework AARRR permet d’avoir une idée globale des différents leviers d’optimisation pour votre business.

Chapitre 3 :

La Roue de la Croissance

Le framework AARRR permet d’avoir une stratégie de croissance généraliste.

Mais quand on veut passer concrètement à l’action, il existe une méthode que j’appelle “La roue de la croissance”.

La roue de la croissance permet à n’importe quel business de :

  • Trouver des idées à tester
  • Mettre en place ces hypothèses
  • Analyser les résultats
Chapitre 3 growth hacking 1

Ce processus se déroule en 5 étapes :

growth process

Voyons ça dans le détail.

la roue de la croissance

Etape 1 : Définir des hypothèses

C’est l’étape avec laquelle vous allez émettre des hypothèses pour améliorer vos résultats.

Les hypothèses sont des idées à tester et mettre en place. Mais encore faut-il trouver des idées…

Pour ça, vous pouvez utiliser ces outils :

Interview

Interviews utilisateur

Blog commentaire

Commentaires

Etude consomateur

Études consommateur

Statistiques

Sondages

Heatmap

Session recording / carte de chaleur

Etudes statistiques

Analyse des statistiques

Naturellement, vous pouvez utiliser votre intuition et votre instinct pour définir des hypothèses, mais si vous pouvez prouver vos intuitions (grâce à des outils) c’est mieux.

Etape 2 : Prioriser les hypothèses

Vous avez vos hypothèses ?

Bien, et maintenant ?

Il existe une méthode qui permet de prioriser vos tests.

C’est la méthode PAC :

Potentiel

Potentiel

Quel est l’impact potentiel de cette hypothèse sur votre business ?

Facilite dutilisation

Actionnable

Est-ce que cette hypothèse est facile à mettre en place ?

Credible

Crédible

Quelle est la source de cette hypothèse (intuition vs preuve par un outil) ?

Chaque critère est noté de 1 à 10 et il suffit de faire la moyenne pour obtenir un classement des idées prioritaires.
Pac score

Etape 3 : Lancer les tests

Ça semble un peu évident, dit comme ça…

Mais assurez-vous de bien définir votre objectif avant de lancer votre test.

Autrement dit, quel KPI (Key Performance Indicator, ou Indicateur clé de performance en 🇫🇷) vous cherchez à suivre.

Par exemple :

  • Le taux de conversion
  • Le nombre de contacts obtenus
  • Le taux d’inscription à votre service

Enfin, n’oubliez pas de définir les dates pendant lesquelles vous allez lancer votre test.

Etape 4 : Analyse des résultats

Une fois votre test terminé, il s’agit de regarder concrètement les résultats de votre hypothèse.

Pour cela, il suffit de regarder la variation en pourcentage de votre KPI comparé avant et après le test.

Variation des resultats
C’est assez évident, alors passons à la suite.

Etape 5 : Implémentation, optimisation ou abandon

Vous avez les résultats.

Maintenant, vous avez 3 solutions :

Implementaiton

Solution 1

Implémenter le test réussi.

Optimisation

Solution 2

Optimiser le test non convaincant.

abandon

Solution 3

Abandonner le test si c’est un échec.

Et on recommence à l’étape 1.

C’est pourquoi on appelle cette méthode “la roue de la croissance”.

growth process

Chapitre 4 :

8 Méthodes pour trouver des Hacks et des Expériences de Growth Hacking

Les growth hackers n’aiment pas qu’on révèle leurs techniques parce que plus elles sont connues, moins elles sont puissantes.

C’est pourquoi je vous recommande de vous pencher sur ces 8 méthodes qui permettent de trouver vos propres hacks adaptés à votre business.

C’est parti, mais avant…

Chapitre 4 growth hacking 1

💡 Disclaimer :

Les techniques présentées ici n’ont qu’une vocation pédagogique. Depuis 2018 et le RGPD il est illégal de collecter, traiter et manipuler la donnée des utilisateurs sans leur consentement.

Bref, ce n’est pas pour rien que le growth hacking et ses petites astuces ont perdu beaucoup de leur intérêt : c’est souvent devenu illégal ou les meilleures techniques sont patchées.

Ces méthodes fonctionnent toujours, mais doivent être appliquées dans le cadre de la loi.

Le cold emailing

Le cold emailing (ou l’envoi d’email à froid 🇫🇷) est une technique qui consiste à envoyer des emails à des personnes qui ne vous connaissent pas encore.

Le but ?

Promouvoir votre service ou nouer un premier contact.

C’est très efficace, parce que c’est une manière d’atteindre directement votre cible par un canal très personnel…

… à condition d’avoir bien ciblé votre audience et d’avoir un message de très bonne qualité.

Si vous avez envie d’aller plus loin, Lemlist (un outil de cold emailing) a partagé de nombreuses études de cas de campagnes réussies.

Exemple cold emailing

exemple cold emailing

Le scraping de données

Le scraping de données (ou “le siphonage automatisé de données » en 🇫🇷) consiste à parcourir des pages web en aspirant les données qui s’y trouvent.

Cest quoi le scraping de donnee

À quoi ça sert ?

En général, le scraping de données permet de se constituer une base de données de prospect potentiel à contacter (via le cold emailing par exemple.)

Mais il y a d’autres approches plus créatives.

Par exemple :

Admettons que vous connaissez un groupe Facebook et que vous souhaitez retrouver tous les membres de ce groupe sur LinkedIn…

… alors, Il est tout à fait possible de “scraper” le groupe Facebook, de collecter les noms, prénoms et adresses email des membres, puis de faire une recherche sur LinkedIn pour ajouter ces personnes à votre réseau.

Retargeting

Le retargeting est une pratique publicitaire qui consiste à cibler précisément un utilisateur en fonction de son comportement passé sur votre site.

Par exemple :

Si la personne laisse son produit au panier sans acheter, vous pouvez le recibler en lui proposant un code promotionnel pour l’inciter à finaliser son achat.

Le fonctionnement du retargeting

L’automation marketing

Le marketing automation (ou marketing automatisé en 🇫🇷) consiste à programmer des actions marketing en fonction d’un comportement ou d’un déclencheur (qu’on appelle trigger) provoqué par l’utilisateur.

L’exemple le plus courant est celui des chaines de mail automatisées.

En s’inscrivant à la newsletter d’un blogueur, vous recevrez X mails tous les Y jours et cela de manière entièrement automatisée.

Quest ce que le marketing automatise ou marketing automation

Pro tips

Il n’y a pas que les emails qui sont automatisables. Il est possible d’automatiser beaucoup plus de choses, y compris entre plusieurs logiciels.

L’utilisation de biais psychologiques

Les biais psychologiques (ou biais cognitifs) sont des comportements irrationnels dictés par la nature humaine.

En exploitant ces biais, il est possible de favoriser un comportement spécifique.

Par exemple, les biais les plus connus dans le marketing (probablement parce les plus efficaces) sont :

Preuve sociale social proof

La preuve sociale

La preuve sociale consiste à rassurer votre cible sur les promesses votre produit car il est déjà utilisé par d’autres personnes.

biais dautorite

Le biais d’autorité

Le biais d’autorité consiste à donner une caution de fiabilité de votre produit grâce à la validation par un expert reconnu.

biais dencrage

Le biais d’ancrage

Le biais d’ancrage consiste à cadrer la perception de la valeur de votre produit. Exemple: par la mention « Seulement X€ ».

Effet du social proof (preuve sociale 🇫🇷)

effet social prood

Lead generation

La lead generation (ou génération de prospects en 🇫🇷) est une méthode qui consiste à capter les coordonnées d’un prospect potentiel qui n’est pas prêt à passer à l’action maintenant dans le but de le recontacter plus tard.

Le lead tombe dans un processus destiné à augmenter son sentiment de confiance envers la marque, qu’on appelle “lead nurturing”.

Concrètement le lead va recevoir des emails, des cadeaux et des bonus sous forme de contenus et conseils gratuits.

Pour générer des leads (prospects en 🇫🇷) , les marketeurs utilisent des lead magnet (ou aimant à prospect 🇫🇷), par exemple un livre blanc.

Cest quoi la lead generation

Les exploitations de failles en tout genre

Les outils peuvent être détournés de manière créative.

Si un marketeur trouve le moyen astucieux d’utiliser les fonctionnalités d’une plateforme à son profit, alors il y a un “hack” exploitable.

Par exemple, les réseaux sociaux utilisent des technologies pour nous garder captif de leur plateforme, comme les notifications…

Ainsi, un marketeur qui trouve le moyen d’utiliser les notifications à son profit peut bénéficier d’un boost de visibilité par rapport à ses concurrents.

Chapitre 5 :

Les Chiffres du Growth Hacking et du Growth Marketing

Chapitre 5 growth hacking 1

Le growth par l’email marketing

x42

est le retour sur investissement généré par l’email marketing en 2019. Ce canal marketing est considéré comme le plus rentable.

18%
est le taux d’ouverture moyen de l’email marketing en 2020.
85%

des utilisateurs utilisent leur mobile pour accéder à leurs emails.

121

est le nombre d’emails en moyenne reçus par une personne chaque jour.

99%
des utilisateurs regardent leurs emails tous les jours.
35%
des utilisateurs décident d’ouvrir un email en se basant uniquement sur l’objet.

Le growth par l’optimisation du taux de conversion

+100%

d’augmentation du taux de conversion en retirant le menu de navigation sur une landing page.

2,5%

est le taux de conversion moyen du ecommerce en France.
+80%
d’augmentation du taux de conversion en ajoutant une vidéo sur une landing page.
57%
de la génération de nouveaux leads provient de contenus téléchargeables en échange de coordonnées.
68%
des petites entreprises n’ont pas de stratégie d’optimisation du taux de conversion claire.
1 sec
de temps de chargement supplémentaire sur votre site peut réduire de 7% votre taux de conversion.

Le growth par le SEO

70%

du trafic organique (gratuit) est généré par Google dans le monde.

67%

des clics sur la première page de résultat de Google concernent les 5 premiers résultats.

72%

des marketeurs estiment que le marketing de contenu est la stratégie SEO la plus efficace.

1447

est la moyenne du nombre de mots contenus dans les résultats de la première page de Google.
68%
des découvertes (de produits ou services) sur internet commencent par le référencement naturel.

78%

des pages dans le top 10 des résultats de recherche sur Google ont été créées il y a plus d’un an.

Le growth par la création de contenu

63%

des marketeurs déclarent que leur plus gros challenge est de générer du trafic et des leads grâce à la création de contenu.

2 à 5%

est le pourcentage moyen des participants à un webinar qui achètent lors de celui-ci.

x3

plus de leads sont générés par la création de contenu que par la publicité payante.

81%

des business considèrent que le design de leurs contenus est très important dans leur stratégie marketing.

60%

des marketeurs créent du contenu quotidiennement.

30%

des marketeurs estiment leur création de contenu vraiment efficace.

Chapitre 6 :

Les outils pour faire du Growth Hacking

Il existe une idée reçue, qu’il faut savoir coder pour faire du growth hacking.

C’est aujourd’hui faux (même si ça a été vrai).

De nombreux outils vous permettent de faire des choses très puissantes facilement.

Je vais vous en présenter certains tout de suite.

C’est parti.

Chapitre 6 growth hacking 1
snovio

Snov.io vous permet de :

  • Trouver des adresses email facilement
  • Créer des campagnes de cold email avec les adresses collectées

Idéal pour contacter le créateur d’un site web par email.

À savoir : Il existe une alternative développée en france avec hunter.io

Combin Logo
Combin.com est un outil d’automatisation sur Instagram.

Il permet de faire grossir votre audience avec une logique de “follow – unfollow”.

C’est quoi le follow – unfollow ?

C’est une pratique qui consiste à suivre en masse des comptes, pour vous faire suivre en retour, puis de se désabonner ensuite.

Une alternative à Combin ? Jarvee.

Prospectin logo
ProspectIn est un logiciel d’automatisation sur LinkedIn.

Il permet d’ajouter automatiquement des personnes à votre réseau ou envoyer des messages automatisés…

Il existe des alternatives comme Dux-soup ou Linkedhelper.

phantom buster logo
Phantombuster est un outil très apprécié des growth marketeurs.

En effet, cet outil permet d’automatiser à peu près n’importe quelle action sur les réseaux sociaux :

  • Like automatique
  • Ajout automatique de followers
  • Messages automatisés
  • Scrapping de données

C’est une alternative plus complète à Combin ou ProspectIn, mais aussi plus complexe (et en anglais).

no junk logo
No Junk est un outil qui permet de vérifier la qualité de vos bases de données scrappées sur le web.

Pourquoi vérifier la qualité d’une base ?

Parce que les mails que vous récupérez sont peut-être morts, ou inactifs et leur envoyer un message risquerait de détruire la réputation numérique de votre adresse d’expédition… et de terminer massivement dans les spams.

zapier logo
Zapier, IFTTT et Integromat sont des outils d’automatisation.

Ces outils permettent de connecter d’autres outils entre eux et d’automatiser des actions.
Par exemple :
“Si je reçois un email, ajoute-moi une tâche dans Evernote”.

Les possibilités sont quasiment infinies.

La différence entre les trois outils ?

  • IFTTT est idéal pour les débutants.
  • Zapier déjà plus solide et convient à 90% des usages.
  • Integromat est idéal pour les opérations plus complexes.
hotjar logo
Hotjar est un outil qui va vous aider à comprendre comment interagissent vos visiteurs sur votre site.

Vous pouvez :

  • Voir des cartes de chaleur (pour savoir où les gens ont cliqué)
  • Enregistrer des sessions
  • Suivre un tunnel de conversion
semrush logo
Semrush est un outil pour suivre les performances de votre site d’un point de vue du référencement naturel.

Ok, mais c’est aussi une boite à outil marketing très puissante pour optimiser vos résultats sur les réseaux sociaux ou suivre l’état de la concurrence.

Un must have, tout simplement.

lemlist logo
Lemlist est une solution de cold emailing.

Idéal pour animer commercialement des prospects ou pour promouvoir vos services à une base de données qualifiée.

typeform logo
Typeform est un logiciel de questionnaire en ligne.

Typeform est idéal pour collecter des données ou demander l’avis à votre audience. Mais typeform s’automatise aussi très bien avec des outils comme Zapier pour créer une véritable machine à collecter les prospects.

intercom logo
Intercom est un logiciel de gestion de prospects, mais essentiellement connu pour son module de chat (en bas à droite).

C’est un outil intéressant pour engager la conversation avec le trafic sur votre site ou envoyer des emails segmentés à votre base.

Il existe de nombreuses alternatives pour le chat, comme Drift.
De même, pour l’email vous avez l’embarras du choix, mais Mailchimp reste une valeur sûre.

societe logo
Les growth hackers sérieux qui travaillent en France connaissent ou utilisent les sites qui permettent de se renseigner sur les sociétés françaises.

Vous pourrez savoir de nombreuses choses si vous travaillez en B2B sur la société que vous démarchez :

  • Son statut
  • Ses dirigeants
  • Son CA annuel

Cet outil sous-estimé est pourtant un indispensable pour tout growth hacker dans le B2B qui se respecte.

webscraper logo
Web Scraper est une extension Chrome qui vous permet de scraper presque tout type de données sur le web.

Maintenant que vous avez la besace pleine d’outils de qualité, il est temps de passer à la vitesse supérieure.

Chapitre 7 :

Apprendre le Growth Hacking

Comment apprendre le growth hacking ou le growth marketing en partant de 0 ?

Voici les meilleurs :

  • Blogs & Podcast
  • Chaines YouTube
  • Formations gratuites et payantes
Chapitre 7 growth hacking 1

Youtube Growth Hacking

Formation Growth Hacking

Vous pensez qu’il manque une référence dans cette liste ?

Dites-le moi en commentaire juste en dessous. 👇

Vous avez aimé ce guide ?

Recevez le prochain avant tout le monde. Mes abonnés y ont accès avec 30 jours d’avance.

À Votre Tour

J’espère que vous avez aimé ce guide sur le growth hacking marketing.

Quelle stratégie allez-vous mettre en place dans votre projet ?

Dites-moi en me laissant un rapide commentaire ci-dessous.

Commentaire copywriting

2 Commentaires

  1. Tinwai

    Pour les formations growth hacking, j’ajouterais celle de Growth Tribe (en anglais) !

    Réponse
    • Clément Fromont

      Merci pour le partage Tinwai 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *